Slide Seringue

10ème jour de stage de fin de P1

Très bonne journée aujourd’hui, pas un seul temps mort…

J’ai commencé par vraiment faire le boulot d’étudiant infirmier. C’est à dire s’occuper d’une série de chambre. Toutes les prises de tension, température, pouls, diurèse, saturation…
Mais le plus important aujourd’hui, c’est que j’ai appris à piquer!
Et oui, j’ai commencé par des piqûres de Lovenox dans le ventre et quelques piqûres d’insuline.
Pour ma première piqûre, je n’étais pas rassuré. J’avais peur de faire mal au patient. Je préviens d’abord le patient que c’est ma première piqûre. Je désinfecte, pince le ventre à une main de l’ombilic, pique, appuie mais pas à fond pour laisser 1ml, enlève l’aiguille en dépinçant le ventre et c’était fini. Et cela sans faire mal au patient. Je pousse un ouf de soulagement!

Ensuite, j’ai continuer et comme d’habitude, on refait le pansement du fermier. Ce coup-ci pour éviter les odeurs, on a mis de l’eau de cologne sur des masques. Mais surprise en rentrant dans sa chambre, son pied droit, qui était jusqu’alors en bon état a été abîmé! Par quoi? Simple, ça faisait une semaine qu’il nous disait qu’il voulait couper ses ongles alors que ce n’était pas nécessaire. Donc aujourd’hui, il a pris le taureau par les cornes et il s’est arraché lui même un ongle 😮 . Même pas mal! Donc un nouveau pansement à faire tous les jours en espérant que son pied ne devienne pas comme l’autre.
Car de l’autre côté… Le gros orteil tient encore, on ne sait trop comment! On a vraiment eu peur qu’il nous reste dans les mains. On a rigolé car on se demandait ce qu’on en ferait s’il tombait. On a hésité entre le porte-clé très original ou bien faire une blague à quelqu’un en le donnant et en disant « Twix, deux doigts coupent faim ». En dessous des orteils, on peut voir du pue. J’ai essayé de le convaincre pendant 10 minutes mais il me dit que c’est une farce (c’est sûr c’est marrant, il n’y a pas à dire) et que ça va repousser… Le chirurgien est passé mais n’a pas réussi non plus à le convaincre. Ca va être dur je crois.

Sinon il y a une épidémie de diarrhée dans le service. Ce qui nous a obligé à changer pas mal de lits, parfois plusieurs fois, alors qu’ils avaient déjà été faits.

Mdkart

Interne en anesthésie réanimation à Lille, je présente sur ce blog des tranches de ma vie et mes passions : voitures sportives et moto, photo, nouvelle vague Jazz-Blues (Katie Melua, Fredrika Stahl, Melody Gardot, Nikki Yanofsky...) et autres musiques... Pour toute information, n'hésitez pas à me contacter

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *