Slide stylo insuline

11ème jour de stage

Au programme d’aujourd’hui : piqûres, diarrhées, électrocution et bruits sur mon évaluation

J’ai commencé la journée avec la prise de constantes avec Clothilde. Une fois cela fini, j’ai fait quelques piqûres d’insuline.
Vers 9h30, on m’appelle pour changer le lit d’un patient qui a sali tout son lit avec une diarrhée. Pas trop grave, il n’a pas encore été lavé. Mais une heure plus tard, on me rappelle pour le même patient qui a fait exactement la même chose. Bref, que du bonheur!

J’ai ensuite fait le tour avec le docteur, l’occasion de connaître les raisons d’entrée de certains patients. Encore une fois, la plupart des patients ne relève pas de cardiologie; Beaucoup d’AVC.
En revanche, hier nous avons reçu deux personnes qui se sont électrocutées sur un chantier. Une pelleteuse s’est approchée un peu trop près d’une ligne haute tension ce qui a provoqué l’embrasement des pneus de la pelleteuse. Un manutentionnaire qui se trouvait à côté, croyant que le conducteur avait été blessé, a voulu le secourir mais en touchant la grue, il s’est pris du 1500 volts. Le conducteur qui n’avait rien eu, a essayé de secourir cette personne et en descendant, il s’est fait brancher également. Celui-ci a été brûlé au 3ème degrés mais sur une faible surface. L’autre personne est encore moins touchée. On peut dire qu’ils ont eu beaucoup de chance.

Petite chronique du fermier : Aujourd’hui, il a fait des pieds et des mains pour qu’on lui rapporte deux urinaux. Un seul ne lui suffisait pas, nan, il en faut absolument deux pour faire des transferts dont le but reste secret. J’y ai rien compris mais pour qu’il nous laisse la paix, je lui en a rapporté un deuxième.

Sinon j’ai eu des échos de mon évaluation de stage. D’après une élève infirmière qui aurait vu le papier, elle est en béton. Bruits qui courent :

  1. Je suis motivé pour en apprendre le maximum.
  2. J’aide aussi bien les A.S. que les infirmières et les médecins
  3. Je m’entends bien avec tout le monde.
  4. Je ne prends pas les A.S. et les infirmières pour des moins que rien. Sans eux, l’hôpital ne tournerait pas.
  5. J’ai plutôt un bon contact avec les patients et leur famille.
  6. Je reste très rarement plus de 5 min à rien faire.

Je ne pensais pas avoir dégagé une aussi bonne impression que ça!

Mdkart

Interne en anesthésie réanimation à Lille, je présente sur ce blog des tranches de ma vie et mes passions : voitures sportives et moto, photo, nouvelle vague Jazz-Blues (Katie Melua, Fredrika Stahl, Melody Gardot, Nikki Yanofsky...) et autres musiques... Pour toute information, n'hésitez pas à me contacter

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *