Slide Fredrika Stahl

Fredrika Stahl

Encore une chronique musique me direz vous! Hé oui, mais encore une perle que vous allez découvrir!

Biographie

Fredrika Stahl est née à Stockholm le 24 octobre 1984. A l’âge de 4 ans, ses parents s’installent en France (St Germain-en-Laye), d’où sa parfaite maîtrise du français. Mis à part son physique typiquement nordique, bien malin celui qui arrive à deviner son origine suédoise en l’entendant parler!
A 12 ans, le retour en Suède est difficile :

En France, je me sentais Suédoise mais en retournant dans mon pays, je me suis aperçue que les autres filles de ma classe n’écoutaient pas la même musique que moi, ne regardaient pas les mêmes séries à la télé et que tout un pan de la culture quotidienne m’échappait. Du coup, j’ai eu envie de revenir ici.

A 17 ans, elle revient donc dans son pays de coeur, et s’installe à Paris avec l’idée de se lancer dans la musique. Travaillant comme serveuse dans un pub pour arrondir ses fins de mois, elle y rencontre par hasard Geef, producteur de soul et hip-hop. Elle lui présente ses premières compositions, plutôt Pop/Folk, qu’il propose de modifier par des arrangements Jazz.

Discographie

En 2006, Fredrika sort son premier album, A Fraction of You.
Fredrika Stahl - A Fraction of You
Un album où elle mêle anglais et français dans de magnifiques compositions jazzy qui groovent bien. Un style où elle excelle et qui plaît autant aux habitués du Jazz qu’à des novices du genre.

Elle récidive en 2008 avec Tributaries.
Fredrika Stahl - Tributaries
Toujours bercé par le Jazz, cet album se distingue par des arrangements variés, hommage au melting-pot culturel qu’elle apprécie tant à Paris. Des accents Reggae de One Man Show, au Funk de Irreplaceable, en passant à la chanson traditionnelle slave de Dina Ögon Blå, elle fait preuve toujours d’une intelligence raffinée en mariant la précision du Jazz à la facilité de la Pop avec une cohérence rare. Une véritable merveille!

En 2010, elle sort son 3ème album, Sweep Me Away
Fredrika Stahl - Sweep Me Away
S’éloignant quelque peu du Jazz, elle n’en oublie pas la précision et l’efficacité du genre. Sweep me Away est un album rempli de douceur et d’une délicatesse certaine! Richesse incroyable des arrangements servi par des musiciens de grande qualité, cet album est un petit bijou! Et que dire de cette voix : légère, planante, enivrante! Un véritable instrument qui atteint des sommets insoupçonnés.
Comme sur la chanson Sweep me Away où sur une musique grave, presque sombre, la voix aiguë de Fredrika Stahl sonne comme une lumière salvatrice.
Des compositions à la brillance infinie comme Fast Moving Train aux teintes presque Trip-Hop de Rocket Trip to Mars (un aller simple pour moi svp!) en passant par la Soul de My Own Special Way ou de Fading Away, Fredrika Stahl prouve là l’étonnante diversité des ses influences dans des mélodies efficaces, qui vous touchent à chaque fois au plus profond de vous même .

Pour vous achever, cette merveilleuse interprétation de Twinkle Twinkle Little Star (Pub de la Nissan Juke) à écouter sans modération en cette période de fêtes!

Un album magique, fantastique, les mots ne suffisent plus à décrire le bonheur qui vous emplit à chaque écoute! Comme son nom l’indique, cet opus vous emporte très très loin. On ne peut ressortir indemne d’un tel choc!

Et en live?

C’est encore plus impressionnant! Après l’avoir vu à La Péniche du Pianiste (Lille) le 11 décembre, de tous les concerts auquels j’ai assisté, je peux réellement affirmer que c’est celui qui m’a donné le plus d’émotion. Quelle aisance sur scène! Quelle facilité dans l’interprétation! Elle vous envoûte, vous ensorcelle, toute résistance est vaine!
Pour en juger, écouter donc ce What If ? Monumental!

Et si je vous dis qu’en plus de cela, la Miss reste accessible et vient boire un coup avec les spectateurs à la fin du concert? Une perle vous dis-je!

Bref, c’est tout simplement la plus grosse claque que j’ai prise depuis ma découverte de Katie Melua. Et comme vous connaissez ma passion pour la Géorgienne, vous pouvez imaginer le niveau de la plus française des chanteuses suédoises.
Tous les ingrédients sont réunis pour que Fredrika Stahl devienne une grande reine du Soul-Jazz. Elle n’est pour l’instant qu’à l’aurore d’une carrière que je prédis comme grandiose!

Site officiel de Fredrika : www.fredrikastahl.com
Forum Francophone officiel : www.fredrikastahl-forum.fr

Mdkart

Interne en anesthésie réanimation à Lille, je présente sur ce blog des tranches de ma vie et mes passions : voitures sportives et moto, photo, nouvelle vague Jazz-Blues (Katie Melua, Fredrika Stahl, Melody Gardot, Nikki Yanofsky...) et autres musiques... Pour toute information, n'hésitez pas à me contacter

Articles pouvant vous intéresser

2 réponses à “Fredrika Stahl

  1. « encore une perle que vous allez découvrir! »

    Découvrir, découvrir… Je commence à connaître cette petite! :mrgreen:

    Je confirme tout le bien que tu en dis : quatre concerts, quatre claques, dont la dernière méga-monumentale.

    1. Surtout que c’est en grosse partie grâce à toi que je l’ai découverte. Tout comme Meiko d’ailleurs!
      Hâte de la revoir sur scène!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *