Slide Reanimation Pédiatrique

Réanimation Pédiatrique : le dernier est le bon

Ah! ENFIN! Enfin un stage qui casse la baraque. Après un stage de bactériologie dont la première moitié était sympathique puis la deuxième franchement lassante. Après un mois en orthopédie qui s’est résumé à 4 matinées de consultation où je regardais le chef de clinique bosser. Après un mois en cardio qui a été un peu plus intéressant mais avec de nombreux moments où le stage ressemblait au goûter chez mémé. Enfin un stage qui me plait à fond et où on est est pris en charge.

Vous allez me demander avec vos yeux brillants grands ouverts : C’est où ce paradis des P2 – D1 et autres carabins (bien qu’apparemment les externes n’aient pas grand chose à faire dans le service)? C’est simplement le service de Réanimation pédiatrique. Déjà à la base j’adore la réanimation. A vrai dire depuis mon stage de P2 en réanimation, c’est la spécialité qui m’intéresse le plus.
Donc ce stage est tout bonnement passionnant. D’abord parce que j’aime la spécialité. Et puis parce que on est très bien pris en charge par les chefs de clinique. On commence le matin par un petit tour jusqu’à 9h15 puis jusqu’à 10h30 on suit les internes pour faire des examens cliniques, et après on a un cours de sémiologie appliquée avec des exemples pris d’après les patients du service. Bref de quoi rendre concrets les cours. Si tous les stages pouvaient être comme ça!
Par contre ça n’est pas gai tous les jours. Car le service reçoit tous les enfants du département de 1 mois à 16 ans nécessitant une réanimation, et donc c’est souvent des cas assez compliqués. Je vous passe les détails mais la plupart des enfants que l’on reçoit sont gravement malades : Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu (SDRA), brûlures très étendues, coma médicamenteux… Et voir des enfants malades, et a fortiori les voir mourir, ce n’est pas facile. Par contre quand on réussit à en sauver, j’imagine que c’est assez gratifiant (imagine parce que c’est pas moi à mon niveau qui les sauve… )
J’espère pouvoir vous raconter d’autres choses bientôt, car c’est plutôt la course en ce moment.

Mdkart

Interne en anesthésie réanimation à Lille, je présente sur ce blog des tranches de ma vie et mes passions : voitures sportives et moto, photo, nouvelle vague Jazz-Blues (Katie Melua, Fredrika Stahl, Melody Gardot, Nikki Yanofsky...) et autres musiques... Pour toute information, n'hésitez pas à me contacter

Articles pouvant vous intéresser

5 réponses à “Réanimation Pédiatrique : le dernier est le bon

  1. ^^super heureuse pour toi que tu aies trouvé ton créneau ! N’oublie pas de nous raconter de temps en temps ce qui se passe dans la mesure où tu le peux (déontologie oblige!). 😉

  2. bon stage!
    c’est tres chouette en effet la pedia, j’ai fait mon stage d’externe en pneumo pedia, j’en garde un souvenir tres dur (voir mourir des petits qu’on a suivi pendant 2 mois :°( mais c’est tres beau de voir les petits remis sur pied!
    la rea c’est excellent pour la semio, profites en bien pour revoir aussi tes physio respi et nephro!

  3. Salut Saab et Florian,
    Encore une semaine passée! Je suis déjà à la moitié de mon stage, ça passe trop vite!
    Saab, je vais essayer faut que je trouve un peu de temps…
    Florian, C’est un stage comme on aimerait qu’il soient tous. Au niveau de la sémio, ça permet de balayer vraiment tout (cardio, pneumo, neuro, …) et y’a rien de tel que de voir en vrai les syndromes et pathologies pour mieux retenir. Cette semaine, en plus j’ai pu apprendre quelques gestes de réanimation, c’est vraiment un bonheur ce stage! ^^
    Mais il y a des jours, c’est aussi vraiment triste :°(

  4. Erf t’en as eu de la chance ><
    Pour ma part, je suis passée en Ortho C, en HTA, en Chir Cardiaque et en Ophtalmo, et je ne sais pas si je suis allée à 1/4 des heures règlementaires… Et quand j’y suis allée, j’ai vraiment l’impression d’avoir perdu mon temps, sauf en HTA où on nous laissait faire les entrées, et à mon dernier jour en ophtalmo où j’ai joué l’interprète en allemand (mais expliquer à quelqu’un qu’il va devoir se faire opérer de la cataracte et que pour l’instant il doit attendre dans le couloir après une infirmière pour qu’on lui fasse un fond d’œil, une prise de sang et un ECG, c’est pas évident :-/)

    Bref, mis à part ça, ça me fait plaisir de lire de tes nouvelles Warembourgiennes 🙂

    A+ 😉

    1. Salut Perrine!
      C’est vrai qu’il y a beaucoup de stages où la prise en charge est assez catastrophique. Je crois que c’est vrai pour pratiquement tous les services de chirurgie, où on alterne entre consultation où on ne peut rien faire (à part l’interprète :D) ; et bloc, où on ne peut rien faire non plus…
      Par ailleurs, on se demande à quoi servent les recommandations de la fac.
      Heureusement que j’ai fini par un super stage parce que je commençais à désespérer. C’est déjà terminé et j’ai pas eu le temps de raconter quelques anecdotes. Je vais essayer de rattraper ça maintenant. Pour te dire, j’ai tellement aimé que j’ai demandé à la fin du stage si je pouvais revenir quelques demi journées par semaines. J’espère que ça va pouvoir se faire! :p
      Sinon ça fait drôle de se dire que l’année prochaine on est déjà externe. Passer du rôle de moins que rien à celui de rien, ça va faire un gros changement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *