Volumio Raspberry

Installation HiFi à base de Raspberry et Volumio

A côté de mes enceintes de monitoring, des M-Audio DSM2, qui me procurent un plaisir immense à chaque écoute sur PC, j’avais envie d’un système plus convivial dans mon salon.
L’occasion de partager les solutions choisies.

Partons du commencement :
L’intégralité de ma discothèque est rippée avec EAC puis stockée en FLAC sur un NAS homemade à base de HP Microserver N40L, puis partagé en SAMBA.

L’interface se fait ensuite via un Raspberry Pi B+ sur lequel tourne l’OS Volumio.
Il s’agit d’une distribution basée sur Debian qui permet en un clin d’oeil de créer une interface de gestion et de lecture de musique. Il contient un serveur MPD (Music Player Daemon) ce qui le rend compatible avec une foultitude de clients : soit la WebUI intégrée ou bien des apps PC, Android ou iOS.
Pour ma part, je commande tout ça via mon smartphone Android et l’excellent MPDroid.
La navigation, la gestion des playlist est vraiment super simple et complète. Après quelques lignes de commande SSH, on a très bonne gestion des pochettes.
MPDroid
Volumio permet en outre de récupérer des streams de WebRadio. Après un peu de configuration, on arrive même à écouter toutes les radios françaises ou internationales que l’on veut.

Le DAC est pour l’instant un SMSL Sanskrit connecté en USB. L’association DAC USB – Raspberry Pi pose quelques soucis de craquements dus à un manque de débit du contrôleur commun USB-Ethernet du Raspberry.
Le problème est en tout cas très peu fréquent (moins d’une fois par heure).
Il faut que je jette un oeil aux options de buffer pour voir si je peux optimiser ça. Sinon, j’achèterai un DAC I2S comme un HiFiBerry ou un iQuaudIO Pi DAC.
Topping TP60 - SMSL Sanskrit - Raspberry Pi B+
La partie ampli est confiée à un Topping TP-60. Malgré sa taille réduite, cet ampli en classe T drive les grosses colonnes Davis Vinci HD avec une grande facilité. La réserve de puissance semble énorme, largement suffisante pour me faire haïr par mes voisins au tiers de course du potentiomètre.

Au total, une installation rapide à mettre en oeuvre , abordable (la partie Raspberry + DAC + ampli m’est revenu à 150€) et qui permet de multiples sources.
La navigation est un régal. Et surtout le son me convient parfaitement et n’a rien à envier à une chaîne sur base de platine CD et ampli classique souvent bien plus onéreux et bien moins souple à utiliser.

Mdkart

Interne en anesthésie réanimation à Lille, je présente sur ce blog des tranches de ma vie et mes passions : voitures sportives et moto, photo, nouvelle vague Jazz-Blues (Katie Melua, Fredrika Stahl, Melody Gardot, Nikki Yanofsky...) et autres musiques... Pour toute information, n'hésitez pas à me contacter

Articles pouvant vous intéresser

6 réponses à “Installation HiFi à base de Raspberry et Volumio

  1. Je suis aussi enthousiamé que vous par Volumio dur Raspberry 2 + carte I2S DAC audiophonics . Pourriez-vous me préciser comment procéder pour écouter les radios ?
    Merci infiniment.

    1. Jette un oeil au forum Volumio. Par exemple, 2ème post de ce thread
      Après il faut se créer son propre fichier pls, en se basant sur le modèle dans le dossier cité.
      Pour trouver les flux des principales radios, soit on épluche le code source des players web des radios concernées, soit on cherche dans des listes qui les recensent (Exemple)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *